encore plus d'infos, consulter notre page Facebookvino-iberico.com sur facebook

Les Infos et les News des vins espagnols

 

Manifeste sur les vins espagnols d'exceptionsManifeste sur les vins espagnols d'exceptions

Le constat est simple : Les vins espagnols sont considérés comme des vins pas chers, et donc de piètre qualité !
Ce qui est inquiétant, c'est le prix moyen de la bouteille de vin espagnol qui est de 1.02 €, chiffre qui est le plus bas de tous les pays exportateurs de vins en Europe (selon les données publiées par l'OEMV, Fondation Espagnole du Marché du Vin).

Il est obligatoire "d'apporter une valeur ajoutée au vin espagnol en stimulant notre patrimoine viticole", a insisté le vigneron Daniel Gómez Jiménez-Landi (Sierra de Gredos - Mentrida) qui se bat au côté de Fredi Torres, Olivier Rivière, Carles Ortiz, Christopher Cannan et bien d'autres, pour la valorisation du terroir espagnol et des vins parcellaires. Pour Pepe Raventós (Raventós i Blanc), "l'avenir ne réside pas dans la compétition contre les marchés émergents du Nouveau Monde, mais plutôt de suivre le modèle français" qui favorise le travaille avec des cépages autochtones, la réduction du rendement, l'augmentation des prix du raisin et la nécessité de classifier les vins.

En novembre 2015, des réunions ont eu lieu pour discuter des vignobles espagnols et de la nécessité d'arriver à un système d'organisation et de classification pour assurer la singularité des vins de terroir, au-delà de l'étiquette générique donnée par une D.O. (appellation) régionale. Près de 150 professionnels du vin (incluant producteurs, journalistes et distributeurs) ont signé un Manifeste pour la défense du terroir : El Manifiesto Club Matador de los Viñedos de Excepción

Ce manifeste a pour but de défendre "les vins faits par des personnes réelles ; des vins fabriqués dans les villages et sur des vignobles spécifiques ; des vins qui sont libres et ne sont pas coincés dans une catégorie, des vins qui reflètent notre personnalité et les vignobles que nous travaillons".

Voici ce que dit le manifeste :

L'Espagne possède la plus riche biodiversité et les paysages les plus variés d'Europe, mais elle est également confrontée à de grands défis en termes de sensibilisation et de conservation de l'environnement. Le monde du vin ne fait pas exception.

Le système d'appellation des vins espagnols a prouvé son efficacité dans la protection des noms et des origines géographiques, mais il a été inopérant sur la différenciation du niveau de qualité des sols. Des efforts ont été faits visant à faire de notre vignoble, le plus grand du monde, mais pas le meilleur.

Cependant, nous avons l'histoire, les lieux et aussi la passion nécessaire pour tirer le meilleur parti de nos crus et vignobles d'exceptions.

Des changements profonds sont nécessaires pour stimuler notre patrimoine viticole et apporter un sentiment d'estime de soi sur le vin espagnol. Il doit y avoir un changement global pour tous les acteurs, aussi bien les producteurs que les autorités.

Tous les grands vins dans le monde proviennent de vignobles exceptionnels. Voilà pourquoi les régions viticoles les plus vénérés ont adopté des lois pour défendre et protéger ces sites uniques.

Nous croyons fermement que la meilleure façon d'identifier les vins en fonction de leur origine, qualité, identité et authenticité; doit se faire par l'intermédiaire d'une structure pyramidale. Les vins régionales seraient à la base ; ensuite les vins de village seraient une étape intermediaire, tandis que les vins de terroirs ou parcellaires seraient au sommet.
Tous les producteurs pourraient bénéficier d'une telle structure. C'est en rehaussant le niveau et en augmentant notre travail, que nous serons en mesure d'améliorer la qualité des vins et ainsi expliquer la réalité du terroir espagnol avec plus de précision. Ceci aidera à vendre nos meilleurs vins.

Par conséquent, nous appelons les organismes de réglementation à être sensibles à la réalité du vin nouveau qui se dessine dans toute l'Espagne et de mettre en place une classification de la terre, en termes de qualité. Nous sommes certains que l'établissement de ces distinctions est la première étape vers l'excellence. Au-delà de ce mouvement irréversible, les vins de terroir seront le meilleur moyen d'améliorer la qualité des vins espagnols et obtenir la reconnaissance internationale.

Cliquez ici pour voir La liste complète des personnalités ayant signées le Manifeste du Club Matador.



 

Des vins espagnols primés dans la RVF 2015Le comité de dégustation de La RFV récompense deux vins espagnols.

Tout au long de l’année, les membres du comité de dégustation de La RVF (Revue du vin de France), auteurs des guides, arpentent les vignobles à la recherche de nouveaux crus et de belles surprises. Cette année, les dégustateurs ont sélectionné les 280 meilleures cuvées qu’ils ont goûtées en 2015. Parmi elles, 9 vins étrangers ont été récompensé, dont deux belles notes ont été attribué à des vins espagnols.

16/20 pour la cuvée « Quite 2013 » du domaine Veronica Ortega sur l’appellation Bierzo (Castille et Léon) : « Installée dans un petit village de l’appellation Bierzo (Galice), Veronica Ortega a élaboré avec le cépage mencia, cette cuvée qui a une expression de fruits rouges (fraise et épices douces.) En bouche, les tanins sont soyeux et ce vin à la couleur pourpre garde une persistance de fruits redoutable.» Pour voir le vin, cliquer ici : Quite 2013 - Veronica Ortega - Bierzo

15/20 pour la cuvée « Manzanilla Micaela » du domaine Bodegas Baron sur l’appellation Jerez-Xérès-Manzanilla (Andalousie) : « Qui dit vieille maison, dit (souvent) vin sérieux. C’est le cas des Bodegas Baron, fondées en 1631. Appellation réservée à la région de Sanlucar de Barrameda (au nord-ouest de Cadix), leur Manzanilla est un vin de voile qui délivre des notes iodées incroyables. Cette cuvée de Palomino développe un nez complexe de fruits secs, de brioche et de noisettes. En bouche, on retrouve de l’amertume, balancée par l’iode. Un vin parfait pour accompagner des fruits de mer. »  Pour voir le vin, cliquer ici : Manzanilla Micaela - Bodegas Baron - Jerez Xérès

Cliquer ici pour voir la page

 

 

L’appellation CavaCava or not Cava ?
Ou pourquoi les meilleurs vins effervescents espagnols sortent de l’appellation.

Les origines : Les vins effervescents espagnols sont issus d’une longue tradition viticole qui date de 1872 et qui a vu le jour en Catalogne, à Sant Sadurni d’Anoia, la capitale actuelle du Cava. On en produit dans différentes régions (Estrémadure, Valence, Pays basque, La Rioja, Aragon) mais la région la plus importante reste la Catalogne. C’est à partir de 1969 que le terme Cava est règlementé par l’ Ordre du Ministère de l'Agriculture comme méthode traditionnelle de production de vin mousseux. Avant on buvait du “champán”, et personne ne parlait de Cava, jusqu’à l’interdiction d’utiliser les noms “champán” ou “xampany” qui faisaient référence aux vins de l’appellation Champagne en France. En 1986, avec l’adhésion de l’Espagne à l’Union Européenne, le Cava devient une véritable appellation d’origine (AOC) malgré le fait que la zone géographique délimitée soit énorme (+ de 1000 km de distance d’une région à une autre). L’appellation couvre actuellement 160 municipalités sur 10 provinces et 6 régions espagnoles.

Le constat : Sur les bouteilles de Cava, aucune mention ne fait référence à l’indication d’origine des raisins, les mentions géographiques ne concernent que la vinification. On a ainsi préféré mettre en valeur la méthode d’élaboration plutôt que la matière première. Mais Pourquoi ? A l’époque la raison est avant tout économique, car les ventes à l’export de Cava commençaient à grossir énormément et il ne fallait pas que la production dépende d’une seule région, en l’occurrence la Catalogne. Il fallait éviter que les vignerons catalans puissent augmenter leurs prix et les empêcher de recourir à une organisation paysanne à la champenoise.

Le problème : Les grandes propriétés de Cava ont bénéficié d’un grand succès à l’export sur la base d’un bon rapport qualité/prix, mais au détriment de la qualité. En 2009, il s’est vendu plus de 219 millions de bouteilles dans le monde, essentiellement des maisons Cordoniu et Freixenet. La guerre des prix entre ces deux maisons a eu pour résultat une dégradation de l’image du Cava. Certains Cava se vendent autour de 3€ dans les supermarchés, il n’est donc pas étonnant que le consommateur associe le Cava à un produit bon marché. De plus 90% de la production de Cava est détenue par une dizaine de société (dont les 3/4 sont détenus par les deux géants), les 10% restant partagés par 300 vignerons producteurs et indépendants. Le Cava est donc devenu un vin de négociants.

Les alternatives : Certaines maisons ont fait un tout autre choix, à l’instar des maisons Raventòs i Blanc, Loxarel, Colet, Mas Comtal ou Albet i Noya, ils ont préféré sortir de l’appellation Cava (il y a déjà plusieurs années pour les plus précurseurs) pour privilégier la qualité, à la fois dans la méthode mais aussi dans la production de raisins qui doit être locale et raisonnée. Certains ont préféré se rapprocher de leur appellation la plus proche géographiquement (par exemple le Penedès en Catalogne), d’autres ont préférés créer leur propre appellation comme l’appellation Conca del Riu Anoia créé il y a deux ans par le domaine Raventòs i Blanc. Le but étant de proposer un cahier des charges plus restrictif, au niveau géographique bien sûr, mais aussi dans l’élaboration et la fabrication des vins. Plusieurs points ont été rendu obligatoire comme l’obligation d’inscrire sur la bouteille la date de dégorgement, l’utilisation unique des cépages traditionnels tel que le Parellada, le Xarel Lo ou le Macabeu, ou encore l’obligation pour le vin d’être laissé "en Rima" avec ses lies pour un minimum de 15 mois (seulement 9 mois pour le Cava). L’appellation Penedès classique pour les vins effervescents, impose également que les raisins soient issus de l’agriculture biologique.

Il n’est pas facile de s’y retrouver entre les Cava, les « ex-Cava » et les nouvelles appellations, ni pour les acteurs ni pour les consommateurs. Cependant tout le monde appréciera la valorisation de la qualité, qui certes va probablement passer par une période de flou, mais qui au final redorera le blason de la longue tradition des vins effervescents espagnols.



 

Les cépages dans les vins espagnols

Les cépages dans les vins espagnolsDepuis un demi siècle, la viticulture s'est énormément développée à travers le monde et particulièrement dans les zones de l'hémisphère sud appelées "le nouveau monde".  Malgré cet engouement, le constat est assez troublant car seulement 20 cépages représentent 80% de la production mondiale ! 
Et la biodiversité dans tout ça ?
Nous devrions parler de "vinodiversité", qui certes a ses limites dans la production de certaines variétés (les quantités et les rendements varient énormément en fonction des sols et climats), mais qui est un enjeu considérable à long terme si on ne veut pas d'une uniformisation des vins. L'Espagne, comme beaucoup d'autres pays européens avait choisi la facilité dans les années 70 et plantait les cépages les plus robustes et les plus rentables. Mais aujourd'hui, nous constatons que les vignerons ont tendance à revenir en arrière et choisissent des cépages autochtones et moins connus, peut être plus difficile à travailler mais qui semble plus en adéquation avec la recherche permanente de "L'expression du terroir". Et puis quelle richesse de pouvoir découvrir de nouvelles textures et de nouveaux arômes ! A part certains spécialistes, qui connait les propriétés du Loureiro, du Merenzao, du Souson, du Tintilla de Rota, du Cartoixa...? Ils sont méconnus et parfois oubliés mais ce sont des cépages indigènes les mieux adaptés à leurs terroirs d'origines. Nous aussi, nous avons décider de jouer la carte de la biodiversité en mettant à l'honneur des cépages méconnus, pour vous proposer des vins authentiques, expressifs et qui reflètent leur terroir.  Pour plus de détails sur les différents cépages et leurs caractéristiques, n'hésitez pas à consulter notre page sur les cépages dans les vins espagnols



 

Salon Vinoble 2014 : Le Xérès à l'honneur

Salon des Jerez Xérès SherryLa 8eme édition du salon des vins nobles et liquoreux, Vinoble 2014, se déroulera les 25, 26 et 27 mai 2014 à Jerez en Andalousie (Espagne). Ce salon qui met en avant, les vins doux, les liqueurs et les Jerez-Xérès-Sherry, sera l'occasion de parcourrir les différentes Bodegas (caves et domaines) de la célèbre appellation andalouse mondialement reconnue. En parallèle du salon, il sera également interressant de découvrir les différentes manifestations qui associe culture, gastronomie et vins, tel que Gastrovinoble qui réunira des grands chefs étoilés mettant en scène la patisserie et les Xérès. L'association de disciplines culturelles telles que la danse Flamenco et l'équitation avec les vins, sera mis également en avant tout au long du week-end. Pour plus d'informations, n'hésitez pas à consulter le site officiel



 

2013 année record pour la production de vin en Espagne

2013 aura été une année record avec une récolte historique pour l’Espagne. A l’échelle national, le pays tout entier a vécu une récolte exceptionnelle: selon le ministère de l'Agriculture, l'Espagne aurait produit 50,6 millions d'hectolitres de vin en 2013 (+41,4%). Au niveau des régions, la Castille-La Manche, qui fournit plus de la moitié du vin espagnol, a vu sa production grimper de 64,1% avec 31,2 millions d'hectolitres. "Ce qui a peut-être le plus surpris est que l'Espagne se situe, pour la première fois, comme premier producteur mondial de vin", souligne Rafael del Rey, directeur général de l'Observatoire espagnol du marché du vin. L'Observatoire se fonde sur les derniers chiffres publiés par les organismes professionnels en Italie (47,4 millions) et en France (42,3 millions), en attendant la version définitive des données de l'Organisation internationale du vin, attendue pour mai 2014. Cela tient tout d'abord à la météo, plus favorable dans la péninsule ibérique, avec un volume de pluie suffisamment élevé pour nourrir la vigne. Mais au-delà, "il y a une série de facteurs structurels: cela fait de nombreuses années que nous investissons pour améliorer le vignoble" espagnol, le plus grand au monde par la superficie avec près d'un million d'hectares, explique Rafael del Rey. Source AFP mars 2014.



 

Le Priorat dans la RVF

Vino Iberico news RVFLa Revue du Vin de France (RVF) du mois de février 2014, met en avant les Grenaches du Priorat. Elle dédie une page complète à la mutation qu’est en train d’opérer l’appellation Priorat concernant la vinification de ces Grenaches. Des vignerons, s’inspirant de grands noms de la vallée du Rhône tels que Château Rayas, ont bouleversé les codes en mettant en évidence un terroir spécifique essentiellement composé de schistes pourpres, afin d’affiner leurs tanins (vinification en vendange entière). Le travail s’était déjà opéré depuis la fin des années 70, avec des vignerons renommés tels que, Isabelle et René Barbier, qui ont crée le Clos Mogador un des fleurons de l’appellation. Ils ont incité une nouvelle génération de producteurs qui s’efforcent désormais de concevoir des cuvées de grenaches fraîches et équilibrées. La revue met en avant trois domaines : Orto Vin et sa cuvée Palell 2011 sur l’appellation Montsant, le domaine L’Infernal (ex Trio Infernal) pour la cuvée El Casot 2011 en Priorat et la bodega Jimenez-Landi pour Cantos del Diablo 2011 sur l’appellation Méntrida. Cliquer ici pour voir l’article complet



 

Les vins espagnols à Vinisud 2014

Vino Iberico news Vini Sud 2014 Pour les privilégiés qui auront la chance d’aller à Vinisud cette année les 24, 25 et 26 février, la section Espagne sera bien représentée. Vous pourrez découvrir et déguster quelques très bon vins des appellations les plus en vogue telles que Montsant, Bierzo, Jumilla, Ribera del Duero et bien sûr le Priorat. Bien d’autres régions seront également représentées et vous pourrez vous informer et vous documenter auprès des différents CRDO (Consejo Regulador de la Denominación de Origen) équivalent de nos syndicats professionnels des AOP, qui régissent les appellations espagnoles. Vous trouverez ci-après, la brochure officielle du salon concernant la section Espagne, avec la liste exhaustive de toutes les appellations espagnoles représentées cette année, ainsi qu’un bref récapitulatif en chiffres de l’état actuel du marché du vin en Espagne. Télécharger ici la brochure en PDF.